CHANTIER IMAGINAIRE

Forum du périodique littéraire Station Fiction, Atelier d'écriture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 un petit texte...

Aller en bas 
AuteurMessage
twix
Alien
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 37
Localisation : Lost in the country
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: un petit texte...   Jeu 6 Nov 2008 - 19:03

Les commentaires sont encouragés... Pour ceux qui ont le temps, subjectifs ou pas, je prends tout......

consigne: 2 à 6 pages, athématique.

PArt 1: (je vous soumets pas tout d'un coup quand même, si c'est pas le bon endroit ou... autre...)


Après six heures de route, dont une bonne demi-heure à chercher leur auberge, ils arrivèrent enfin. Aussitôt le frein à main serré et le moteur coupé, Myriam s’étira à côté du véhicule chauffé par le soleil éblouissant en ce milieu d’après-midi de juillet.
« Que c’est beau ! Ça me fait plaisir d’être là, tu peux pas savoir !
- Oh si, j’imagine facilement. » répondit Florent en s’extirpant de la voiture. « Allez, dépêchons-nous de récupérer les clés et de monter nos affaires. J’ai hâte de faire un tour de reconnaissance, dit-il après un court moment passé à admirer la vue.
- Tu as raison, allons-y. »
Une fois les bagages déposés dans leur chambre, ils rejoignirent le chemin qui longeait la bâtisse par l’arrière avant de monter plus loin dans la montagne. La dragonne de l’appareil photo numérique autour du poignet, la jeune femme capturait le moindre détail du paysage. Elle ressentait une excitation enfantine d’être enfin sur leur lieu de villégiature.
« Arrête un peu Bébé, j’ai pas pris l’ordi et la taille de la carte est limitée. Si tu utilises tout maintenant, on pourra plus prendre les panoramas depuis les sommets.
- Je sais, je sais. T’en fais pas, je ferai le tri tous les soirs.
- Très bien. » Il passa un bras autour de sa taille pour ne pas la gêner et ils continuèrent ainsi leur balade les deux heures suivantes.

Le soir, alors qu’ils mangeaient dans une salle encore presque vide, Myriam remarqua un homme seul dégustant un plateau de charcuterie. Après avoir porté la fourchette à sa bouche, l’homme releva un peu la tête et vit la fille qui le regardait. Il sourit tout en mâchant et lui fit un signe de la main. Il devait avoir la quarantaine et portait des lunettes rondes. De là où les voyait la jeune femme, elles lui cerclaient exactement les yeux. Ses bonnes joues ondulaient au rythme de sa mâchoire, le sourire toujours présent sur son visage. Elle lui répondit d’un signe furtif avant de reposer les yeux sur son mari. Elle pensa Rien que de la viande, il y en a qui ne se refuse rien ! Les bons vivants comme il a l’air d’en être doivent mourir jeunes. En tout cas, personne ne l’accompagne ce soir, il doit sûrement habiter ici à Saint-Lary.
N’y songeant plus longuement, elle prit la main de Florent et la serra délicatement. Peu de temps après, le serveur apporta ce qu’ils avaient commandé ; ils mirent chacun leur serviette sur leurs genoux pour lui laisser la place de poser les assiettes. Malgré elle, Myriam vit partir l’homme au plateau de charcuterie. Avant de franchir la porte, il regarda dans sa direction et sourit. Elle pensa furtivement Il ne mange que de la viande ?Original…

Fin part 1.



Si des ateliers d'écriture sont possibles, j'aimerais bien faire mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twix
Alien
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 37
Localisation : Lost in the country
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: un petit texte...   Jeu 6 Nov 2008 - 19:06

PArt 2 :


Le lendemain, à peine étaient-ils levés que le petit déjeuner fut englouti. Ils étaient vraiment pressés de découvrir les sentiers pyrénéens. Le jeune homme prit sur son dos le sac contenant le pique-nique, garda la carte en main et plaça le podomètre à sa ceinture. Les chaussures bien serrées et les vestes nouées autour de la taille, ils partirent à l’assaut des lacs proches du village. La balade du jour durerait approximativement trois heures : la préparation idéale pour les jours à venir.
Sur le chemin depuis un moment, ils marchaient à une allure plutôt lente pour profiter au maximum de ce que la vue leur offrait. Le soleil brillait, la température était idéale à cet endroit, couvert en partie par les branches des chênes, noisetiers et autres bouleaux qui les environnaient. Sur le bord de la piste balisée, ils pouvaient voir des fleurs violettes et d’autres jaunes ravissantes.
Ils étaient absorbés par ce spectacle lorsqu’ils croisèrent une personne. Depuis leur départ, ce n’était que la troisième. Ils ne le virent qu’un instant mais Myriam n’eut aucun mal à reconnaître, malgré les habits de circonstance, notre homme aux formes généreuses aperçu au restaurant. Il arborait un petit chapeau en feutre gris clair et, sanglé sur son dos, un sac bleu. Il avançait d’un bon pas, un bâton à la main rythmant sa marche comme un métronome. Elle le vit sourire, sa main allant à son chapeau pour l’incliner vers l’avant en signe de salutation et l’entendit dire « Bonjour, Monsieur – Dame » lorsqu’il les croisa. Florent répondit et elle fit de même en suivant l’homme des yeux lorsqu’il se retrouva derrière eux.
« C’est marrant. Il était au resto hier soir.
- Qui ? Cet homme ?
- Oui.
- Il doit être à l’auberge aussi.
- Possible. » conclut-elle.

Le soir, installés à la même table que la veille, ils tenaient chacun leur menu ouvert devant eux. La salle était un peu plus remplie que lors de leur premier dîner. Dans la grande pièce, le bruit des discussions habillait le silence qui régnait entre les deux jeunes gens tandis qu’ils choisissaient leur repas. Myriam reposa le dépliant et entreprit inconsciemment un tour de salle du regard. Et là, presque sans surprise, elle vit le bon vivant, surnom qu’elle donna à cet homme, également placé à la même table. Le plateau de charcuterie presque vide, il lui sourit en s’essuyant les lèvres avec sa serviette rouge et inclina la tête d’un mouvement identique à celui qu’il avait fait le matin même pour soulever son chapeau. Elle lui répondit d’un signe du menton et reposa ses yeux sur Florent.
« Il est encore là.
- Qui ?
- Le type qu’on a croisé ce matin, je t’ai dit qu’il mangeait déjà là hier.
- Où ? dit-il en posant son menu et cherchant des yeux dans la salle.
- Mais, soit plus discret enfin !
- Ah, il est là, ok. » dit-il sans même avoir entendu sa femme et il fit un signe de la main à l’homme qui s’apprêtait à se lever pour régler sa note et partir. « Il doit sûrement avoir une chambre ici, ajouta-t-il.
- C’est pas sûr, ça veut rien dire. » répliqua Myriam, curieuse. « Monsieur, dit-elle au serveur qui arrivait pour prendre leur commande, excusez-moi, le monsieur au comptoir, là, il réside à l’auberge ?
- Non, répondit le serveur tout en regardant l’homme en question, c’est un habitué, il habite le village.
- Merci, répondit-elle, satisfaite.
- Avez-vous fait votre choix ? » reprit le serveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twix
Alien
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 37
Localisation : Lost in the country
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: un petit texte...   Jeu 6 Nov 2008 - 19:07

Part 3 :


Au cours de leur randonnée du lundi, le bon vivant les avait doublés alors qu’ils prenaient des photos d’un pré fleuri qu’ils longeaient. Ils s’étaient salués, les sourires de chacun étant un peu plus chaleureux. Plus loin, ils l’avaient dépassé. L’homme se trouvait assis par terre à proximité du chemin, son sac bleu à côté de lui, dévorant littéralement une tranche de jambon de pays sans même l’accompagner de pain. Myriam triait déjà les clichés qu’elle avait pris et détourna à peine les yeux de l’appareil. Florent, lui, lui souhaita un bon appétit.

Le soir, lorsqu’ils entrèrent dans le restaurant, ils parcoururent la salle des yeux. Dans le fond, à la table habituelle, ils virent le charcutomane. Ils échangèrent un regard et, d’un mouvement de tête, sans mot dire, l’accord fut entériné. L’homme les vit s’approcher de lui et il commença à s’essuyer la bouche avant de se lever, une main tendue vers eux.
« Bonsoir, comment allez-vous ?
- Bien, merci, répondit Florent.
- Asseyez-vous, je vous en prie », proposa-t-il en montrant les places de la main qu’ils venaient tous les deux de serrer.
Les présentations faites, Philippe Calus, c’était son nom, leur demanda s’ils connaissaient le planning de la suite de leur séjour.
« Oui, répondit Myriam. Nous avons prévu le Pic Méchant pour demain.
- Très bon choix, vous allez adorer ! A ce propos, aimez-vous les histoires et contes locaux ? dit-il en s’avançant vers eux comme s’il allait leur confier l’emplacement d’un trésor depuis longtemps perdu.
- Bien sûr, lui répondit poliment la jeune femme en buvant une gorgée du vin blanc sec qu’ils venaient de commander.
- D’accord. Tout ça fait seulement partie du folklore local et reste issu de l’imagination féconde de quelques vieux autochtones, mais j’adore cette histoire. Voici donc la raison pour laquelle le Pic Méchant s’appelle comme ça. Au début du siècle dernier, les gens voulaient tenir les enfants éloignés de la montagne où des loups rôdaient encore. Les bergers racontaient aux gamins du village que des marcheurs disparaissaient sur cette montagne. Ils leur disaient que le Méchant sortait des sous-bois pour les égorger et les dévorer. On ne retrouvait plus rien de leurs corps : ni vêtement, ni os…Rien. » Il finit son récit, qu’il avait conté d’un ton mystérieux, ses yeux plissés allant de l’un à l’autre. Florent et Myriam se regardèrent, un sourire naissant au coin des lèvres. « Alors ? Qu’en dites-vous ? ajouta Philippe.
- Intéressant. J’imagine que cela devait être efficace pour des gosses de l’époque, répondit simplement Florent.
- Vous connaissez bien ce parcours ? demanda Myriam, n’attachant que peu d’intérêt à cette histoire.
- Plutôt bien, oui, je fais surtout des marches dans les environs.
- Souhaitez-vous nous accompagner ? lui demanda-t-elle alors, s’attendant à recevoir un coup de pied dans les chevilles de la part de son homme, trouvant elle-même la demande peut-être un peu prématurée. Elle n’avait pensé qu’aux panoramas que celui-ci devait connaître.
- Oui, bonne idée ! Enfin, si vous êtes libre évidemment.» rajouta Florent, qui ne semblait pas avoir d’objection à faire plus ample connaissance avec le Saint-Laryen.
« Je suis en congés pour la semaine. Je serai votre guide avec plaisir. » répondit Philippe avec un sourire plus radieux que jamais qui lui remontait les pommettes presque à côté des yeux.
Les formalités du lendemain matin éclaircies, le bon vivant partit et le couple mangea, envisageant la journée à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twix
Alien
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 37
Localisation : Lost in the country
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: un petit texte...   Jeu 6 Nov 2008 - 19:09

Part 4:


A onze heures du matin, les trois compères étaient en marche, sous la direction de Philippe, les garçons transportant chacun un sac à dos pour le midi. La discussion était tantôt futile, tantôt sérieuse, en tout cas vraiment agréable.
Au détour d’un chemin, alors que le gros homme sifflotait un air de Dassin, Siffler sur la colline, Myriam arrêta tout le monde.
« Excusez-moi les garçons. » dit-elle un peu gênée. « J’ai une envie pressante. Je vais avancer un peu derrière les fougères, j’en ai pas pour longtemps.
- Va, fait, lui répondit Florent en lui montrant le bois de sa main ouverte.
- Vous savez, commença Philippe pendant que la jeune femme disparaissait, je dois vous avouer quelque chose. L’histoire que je vous ai racontée hier…», il s’interrompit une seconde le temps qu’un cri d’horreur ou de douleur leur parvienne des bois, et reprit : « … elle est vraie . » Florent n’entendit pas la fin, il était déjà parti à l’assaut des bois, à la recherche de sa femme.
« Myriam !? cria-il désespérément. Myriam, Bébé, où es-tu ? »
Seul le silence lui répondit. Il avait complètement oublié Philippe. Son cœur se serra et des larmes commencèrent à ruisseler sur son visage sans qu’il en soit conscient. Il avait instantanément compris que ce n’était pas une plaisanterie. Il recommença à crier en courant : « Myriam !? ». Toujours rien.
Derrière la souche pleine de terre d’un arbre renversé par le vent, il n’eut que le temps de voir le corps sans vie de sa femme. Un hoquet resta coincé au fond de sa gorge. Il ne put en faire davantage : un coup venu de nulle part lui ôta la vie en un éclair.

Philippe rongeait le col d’un fémur, à la façon dont on ronge une cuisse de poulet, en se tenant près d’un feu de bois qui crépitait. Un être bestial, sans âge, se tenait à côté de lui, humain sur beaucoup d’aspects mais complètement différent toutefois. Il ne ressentait aucun amour. Rien. Et ça transpirait de lui.
« Tu vois frérot,… » dit Philippe, le seul homme que l’autre, le Méchant, pouvait supporter de temps en temps, « … j’adore notre goûter hebdomadaire.
- Mmh, répondit l’autre. Je garde ce qui reste pour la semaine, dit-il dans un grognement. Il mit sa main droite au-dessus des restes pour les cacher. Ils n’avaient mangé qu’une jambe.
- Allez, j’y vais, il va bientôt faire nuit. Heureusement que je connais la route. » dit Philippe pour lui-même et il partit d’un petit rire guilleret.
Sur les parois de la grotte, son ombre portée par le petit feu entouré de pierres de granit disparut rapidement. Le Méchant se retrouva seul, comme il l’aimait, attendant l’heure de contempler les étoiles, avec de la chair fraîche à dévorer. Il souriait du départ de son complice, sachant parfaitement que dans cette grotte, sur cette montagne, personne n’allait voir le feu ni venir le déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twix
Alien
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 37
Localisation : Lost in the country
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: un petit texte...   Jeu 6 Nov 2008 - 19:10

En fait, j'ai juste coupé en 4 mais tout est là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
winchester
Alien
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 34
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: un petit texte...   Ven 7 Nov 2008 - 13:23

Je dois dire que j'aime beaucoup ta façon décrire!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twix
Alien
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 37
Localisation : Lost in the country
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: un petit texte...   Ven 7 Nov 2008 - 17:35

Shocked merci, c'est cool.

Et pour le négatif ?

Pas trop lent, trop lourd, pas assez d'indices laissés, trop d'indices laissés...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
winchester
Alien
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 34
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: un petit texte...   Mar 11 Nov 2008 - 22:50

Désolé un peu de temps à répondre du à ma connexion quel galère!!

Pour le négatif peut être que tu ne décris pas assez les pensées des personnages
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twix
Alien
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 37
Localisation : Lost in the country
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: un petit texte...   Mer 12 Nov 2008 - 11:10

A mon grand regret... mais voici la consigne de l'appel à textes :

Définition de la nouvelle selon le Centre Européen pour la Promotion des Arts et des Lettres :
« Brève, intense, dramatique, la nouvelle littéraire n’est pas un roman en miniature. Son rythme est plus rapide, plus haletant, et il n’y a pas de place pour de longues descriptions, digressions philosophiques ou analyse et introspection psychologique. Les personnages sont réels (ou probables) dans un contexte historique et géographique identifiable : ce qui le distingue de celui du conte ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twix
Alien
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 37
Localisation : Lost in the country
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: un petit texte...   Mer 12 Nov 2008 - 11:10

Merci pour ta lecture en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
winchester
Alien
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 34
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: un petit texte...   Jeu 13 Nov 2008 - 13:42

Ok j'avais pas compris que tu l'avais écris par rapport à ça! Maintenant je comprend mieux!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un petit texte...   

Revenir en haut Aller en bas
 
un petit texte...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit texte sympa.
» Petit texte à propos du Titanic
» petit texte cherche illustrateur ( Trouvé)
» Cherche illustrateur pour un petit texte rigolo
» Mon petit texte sur la nouvelle génération

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHANTIER IMAGINAIRE :: Les friches de l'Imaginaire! :: Le Domaine Fantastique-
Sauter vers: